le logoRencontre avec une délégation du Collège Communal.

Dans le cadre des tensions permanentes existant au sein des débats du Comité d'Accompagnement CCB, l'asbl avait, dès décembre 2006, souhaité rencontrer les Echevins afin de pouvoir mettre sur la table les questions qui restent en suspend, pour certaines depuis bientôt 3 ans !
Les actuels représentants de l'asbl (messieurs Thierry Vande Ghinste , Gilbert Van Luchêne (effectifs) et Mme Chantal Gremmens et Gabriel Anrys (suppléants)). se sont donc rendus à la réunion programmée ce 16 avril à 18h à l'Hôtel de Ville de Tournai.
Pour représenter le Collège Communal, une délégation composée des 3 Echevins (Mme Alleman, messieurs Vandenberghe et Michez) qui avait participé à la dernière réunion de Comité d'Accompagnement était prévue (on notera l'absence de l'Echevin Michez)

Les points que l'asbl souhaitait aborder sont les suivants ;

L'asbl déplore le climat des réunions du comité d'accompagnement qui sont globalement très tendues. Dans ces conditions, il est impossible d'engager un réel dialogue .
La ville souhaite également que le climat dans lequel se déroulent les réunions du comité puisse permettre un réel dialogue.

L'asbl ne voit nulle part dans le permis, qui gère l'organisation du comité d'accompagnement CCB, où il est donné les pleins pouvoirs sur le comité, au Collège Communal.
Les Echevins présents expliquent qu'ils ne peuvent s'engager, puisqu'ils sont mandatés par le collège, ils doivent faire un rapport après chaque réunion et se référer à cet organe qui les délègue. On peut aisément le comprendre. Il en est d'ailleurs de même pour l'asbl et ses représentants.
Reste que l'aspect du rôle important que prend le collège communal dans les réunions n'a pas été abordé.

L'asbl ne voit pas non plus, où il est écrit qu'une personne concernée par l'activité de la CCB, mais n'habitant pas Tournai, ne peut participer à ce comité (Une personne de Calonne a introduit dans les limites de temps imparties, sa candidature lors de la constitution du Comité. Elle a reçu un accord et quinze jours plus tard une lettre de refus, pour le motif de non domiciliation à Tournai). L'asbl a déjà fourni des références de textes européens allant dans le sens opposé à cette décision, mais n'a jamais reçu d'autre réponse qu'une fin de non recevoir.
Madame Alleman prend note et promet de transmettre au Collège.

L'asbl réitère sa demande (pourtant acceptée en réunion, par la CCB) de recevoir à l'avance, les documents qui seront expliqués en réunion . Elle demande que cette réception se fasse au plus tard 5 jours avant la date prévue de la réunion. Il semble que ce ne soit pas toujours possible, vu le moment où la CCB remet ses documents à l'administration communale. Mais une attention y sera donnée (notons que nous avons effectivement reçu ce 23 avril, le rapport annuel de la CCB. Nous les en remercions).

L'asbl souhaite également savoir pourquoi certaines personnes, non prévues dans le comité d'accompagnement, et considérées comme invitées dans le PV des réunions participent à toutes les réunions. Et comment il se fait qu'elles puissent intervenir. Nos suppléants, eux, ne sont pas admis en réunion.
Ces personnes s'occupaient du dossier lors de la demande de permis à la ville de Tournai. Il a semblé normal à l'autorité communale de les inviter. L'asbl fait remarquer que cela n'est pas prévu dans le permis.
Notre demande d'autoriser la présence des suppléants en séance sera relayée.