le logoCommuniqué de presse de l'asbl "L'air à l'oeil".

« S'adresser à Dieu plutôt qu'à ses Saints » ou quand les responsables de la ville de Tournai refusent de prendre leurs responsabilités en matière d'environnement.

L'asbl « L'air à l'oeil » a rencontré le Ministre Lutgen, ce samedi 30 septembre, à l'occasion de sa visite à Tournai .
Lors de l'entretien, l'asbl a pu, entre autres, aborder le sujet de l'application du permis accordé à la CCB dans le cadre de la coïncinération des déchets dangereux. Certains manquements à ce permis, sont en effet apparus lors des réunions du comité d'accompagnement.

La ville de Tournai qui est garante de la stricte application du permis ne semble pas s'en préoccuper.

En mars, une plainte avait été déposée par l'asbl, auprès de la police de l'environnement (DPE)qui, surchargée serait, actuellement, occupée d'en en traiter une partie.

Le Ministre a confirmé qu'un permis se devait d'être appliqué à la lettre.

Il a en outre ;

En fin d'entretien, le Ministre nous a conseillé, en dernier recours, de déposer nos plaintes auprès de son cabinet. Ce que nous ne manquerons pas de faire dès la semaine prochaine.

Il fut aussi question des dépôts clandestins sur les quais industriels de Vaulx (voir notre site : les quais industriels de Vaulx Ici encore, on ne peut que déplorer le manque d'intervention de la ville, alors que certains de ces dépôts attirent des renards ou que d'autres sont un risque environnemental certain (fûts d'huile usagée déposés à proximité de l'Escaut, sacs éventrés dont le contenu s'envole) .Un dossier photos a été remis au Ministre. Une plainte détaillée, à ce sujet, suivra également.

L'asbl l'air à l'oeil.