le logoPasse toutoute.


En réponse à l'article intitulé « cha, ch'est poussière ! » du 24 août 2005

"El'feond et l'forme."

J'aim'bin rwettier cell'chroniqu'in patois, j'trouèf que cha fait du bin !
In puqu'souvint l'humour i n'est pas oublié neon pus !
Seul'mint, si eon peut rir',i n'feaut pas in profiter pou mett'dins l'tiêt des gins des idées du temps dusque l'téléphon'i n'existeot pas acor et qu'te t'in alleos trair'tes vaqu's avé ein p'tit passet pou t'assir et t'pétit séau ! Des cacoul's comm'les ceux qui raceont'nt que les cigonn's i z'amèn'nt les bébés... mêm'si t'prinds l'patois pou l'dir', tes idées i deot'nt êt' d'achteur !!
Les poussièr's dins nos régieons eon direot qui z'eont toudis été là, les treos des carrièr's aussi.
Les fours à chaux i feont parti d'neot'patrimoine.
Les chimint'ries cha ch'est pus nouvieau et si dins l'temps i travailleont avé l'carbeon et l'pétrol', ch'est vrai qu'les filtr's eon n'les z'a pas toudis connus...
Après i z'eont inventé el'brûlach' des biêt's mort's : poulets à l'dioxines, vaqu's foll's... (mais i-a lommint qu'ces biêt's là te n'les traits pus à l'main !!!les timps i cancht'nt ch'est mi qui te l'dis !!!) et puisqu'eon les payeot pou l'fair'et qu'tout l'meond'i simbleot contint, pourquoi n'pas in profiter pou brûler des pneus et tout d'sort's ed'salopries ?
I feaut avouer que l'pollutieon ell'ne fait pas des dégâts tout d'suit' d'su l'cerveau... ; el' prouèf, les grands patreons des chimint'ries i z'eont vit's compris commint gagner des liards avant d'avoir vindu leus chimints ( et du ceop les amiss's i n'deot'nt pus acater du carbeon ou du pétrol' pou l'fair') évidemint c'targint là i l'ward'nt dins leus poch's.
El scienc'ell'évolue, les patreons i canch't'nt à tout bout d'camps, eon n'les conneot pus, i n'habit'nt pus dins l'coin ch'est d'z'italiens, des français, ..alors pourquoi pas ein américain pou parler de l'pollutieon ? Justémint qui conneot l'sujet puisqu'in amériqu'ch'n'est pas co cha... mais comm'i l'a justémint dit « eon n'li a pas d'mindé si i vouleot signer pou Kyoto ! »(infin i n'l'a pas dit in patois tournaisien,..)
Aujourd'hui, les chimint'ries i peuv'nt brûler des déchets toxiqu's et si te n'tint fait pas, l'av'nir pou tes infants i n'est pas bieau !
Chacun i deot êt' vigilant dins s'coin (les gins d'Thumaide, ceux de l'dall' de compostach', ceux d'Huy,...) pou que l'meond'i s'porte mieux ! Les chimint'ries i n'attind'nt pas après les riv'rains pou foutt'à l'port' (mais l'excus' ell' n'est pas mauvais', feaut l'dir').
Pou prouèf', in 2004 à Mons, el' chimint'rie qui brûl' tout ces crass's d'puis d'z'années i-a liquidé 120 pauv's typ's car eon « automatise ». In attindant, l'ouvrach' i démarr', les crass's eon les brûl'nt et les gins du coin i respir'nt et minch't'nt là tout près !
Ch'est vrai qu'des chomeurs i risqu'd'in avoir ed'moins si les gins feont leus quat's tours pu vit !!
Comm'quoi te peux rir'de tout cha mais i n'feaut pas raceonter des carabistoul's à tous ces brav's gins...à moins qu'te soich cadre dins ein'chimint'rie ?

Babelutte.