le logoPétition F1 à Francorchamps : Halte au Gaspi.


52 millions d'euro, c'est le coût minimum provisoire annoncé pour redémarrer la F1 à Francorchamps. Pour trouver ce total, il suffit d'additionner les chiffres publiés dans la presse. 18 millions payés à Ecclestone + 15 millions pour sauver la SPCSF de la faillite + 19 millions au moins pour les travaux exigés par Ecclestone, cela fait bien 52 millions Minimum.

Comment le Gouvernement wallon peut-il sérieusement penser investir autant d'argent dans une vitrine aussi désastreuse pour la Wallonie alors que du Nord au Sud de la planète en passant par les Pays-Bas notamment l'inquiétude grandit quant aux effets du réchauffement climatique ?

Un GP de F1, c'est l'ultime symbole du gaspillage. Il est donc incohérent d'en faire notre vitrine.

Si comme nous vous en avez assez de cette politique de l'autruche :

Nous nous ferons un plaisir de faire parvenir la liste des signataires au Minsitre Daerden avec un petit cadeau de circonstance : l'étude de l'UCL reliée rien que pour lui à un élastique. Histoire de lui faire comprendre qu'à force de trop tirer sur l'élastique, il se rompt.

Pour le Grappe

Michèle Gilkinet présidente



A quand une politique énergétique en Région wallonne ?

Monsieur Daerden,


Par la présente, je tiens à souligner combien je trouve inadmissible que la Région wallonne investisse dans la formule 1. A l'heure où la planète entière s'alarme du réchauffement climatique, je trouve totalement aberrant que vous fassiez ce choix alors qu'une politique énergétique s'impose chez nous comme partout dans le monde. Cette politique est d'autant plus urgente que la raréfaction du pétrole amène à un accroissement du prix de l'énergie et qu'une politique bien pensée devrait d'abord s'attacher à ce que les collectivités et tous nos concitoyens puissent faire face rapidement aux investissements qui s'imposent pour réduire leur consommation énergétique.

Une étude de l'UCL vient de le montrer à nouveau : « la Belgique est un des pays européens où la consommation totale d'énergie par habitant est la plus élevée. En matière de chauffage, elle est très élevée par rapport aux pays voisins tandis que l'isolation des logements est une des plus mauvaises d'Europe. Cette consommation résidentielle représente actuellement un quart de la consommation totale en Belgique mais l'efficacité énergétique dans ce secteur n'a progressé que de 5%, soit moins que dans les autres secteurs et moins que chez nos voisins européens." (1)

A quand une politique énergétique en Région wallonne ?

Un GP de F1, c'est l'ultime symbole du gaspillage. Investir 52 millions d'euro pour la formule 1 est inadmissible.

Dans l'espoir que ma missive permettra d'infléchir votre décision et de ramener notre Région à plus de raison, je tiens à vous adresser mes salutations.

Nom
Prénom
Adresse
Fonction

(1) La consommation d'énergie dans le secteur résidentiel : facteurs socio-techniques » Françoise Bartiaux, Institut de Démographie de l' UCL : bartiaux@demo.ucl.ac.be

Sophie Dufour
Chargée de mobilisation et responsable des associations
Inter-environnement Wallonie
Boulevard du Nord, 6
5000 Namur
Tel :081/255296
Fax : 081/226309
http://www.iewonline.be