le logoUne ZAE à la carrière de Gaurain?


L'APIC voudrait qu'on étudie la possibilité d'installer un zoning dans les carrières de la CCB, comme alternative à la ZAE de Lamain.

Photo du CDE
Une zone d'activités économiques au fond de la carrière de Gaurain? A priori difficile, car zone inondable.
«Cette zone de 50 ha à Lamain apparaît réellement comme un lapin sorti par magie d'un chapeau!»
Telle est l'opinion de l'Association pour l'intégrité des campagnes, à propos du projet de zone d'activités économiques envisagé par l'intercommunale Ideta, à hauteur du poste-frontière (nos éditions du 3 juin).
Après avoir appris la nouvelle, l'APIC dit avoir mené une «longue enquête». Dont il ressort ceci:

1. le collège communal

«Le collège a dit oui à Ideta et à la Région Wallonne le 29 mai 2008, après quatre jours de réflexion. La position n'est cependant pas rendue publique.»

2. Le conseil communal

«La position affichée en conseil communal le 17 juin 2008 est plus nuancée. On peut la comprendre comme un non ou un oui ultérieur, conditionné à une nouvelle étude d'Ideta. Mais elle est contradictoire avec celle communiquée à la Région Wallonne. »

3. Transfrontalier?

«La qualification transfrontalière du projet de ZAE à Lamain est usurpée. Il faudrait la réduire au terme de frontalière, d'autant que l'information est restée très confidentielle en France. De plus, l'initiative est considérée comme franchement hostile par nos voisins français. »

4. L'alternative gaurinoise

«L'alternative réaffectation de la carrière CCB de Gaurain à l'usage économique a été balayée d'un revers de main par Ideta. Pourtant, de tels exemples de réalisation existent et sont gages de développement durable. »

5. La méthode

«La procédure et le calendrier suivis par le dossier d'Ideta concernant la zone de Lamain montre que ce n'est pas le fruit du hasard L'opacité et la culture du secret apparaissent comme voulues et entretenues: faire valider en quelques jours par le Collège communal de Tournai. un projet contraire à deux ans d'élaboration du schéma de structure, le transmettre en catimini à la Région Wallonne, donner l'information minimale au conseil commanal ainsi qu'à la presse, et par là même au citoyen, valoriser à tort le côté transfrontalier du projet, cela nous stupéfie. »
Ce 3 juillet, l'APIC a envoyé «une lettre ouverte circonstanciée» à la Région Wallonne, «afin de l'informer des dysfonctionnements intervenus dans le processus d'inscription de la zone de Lamain en zone d'activité économique» et «afin de lui demander de retirer cette zone des zone prioritaires à inscrire en Région Wallonne».
La décision de cette dernière est attendue pour le 10 ou 17 juillet.

Si, si, Ideta étudie l'alternative...

Sur foi de ce qui se serait dit lors du collège communal du 29 mai, Xavier Delbecq, président de l'APIC, affirme qu'«Ideta a balayé d'un revers de la main» l'idée de réaffecter à l'usage économique les 110 ha de la carrière CCB de Gaurain-Ramecroix. Dont l'exploitation se terminera en 2010, c'est-à-dire 80 ans après le premier coup de dynamite. «Faux! répond-on à l'intercommunale. Lors du conseil communal du 17 juin, notre directeur Pierre Vandewattyne a expliqué que, à la demande du Collège, Ideta allait étudier cette alternative... »
Maintenant, et certains ont déjà fait un rapide calcul, il faudrait, à vue de nez, 350 millions de mètres cubes de terre pour remblayer la carrière! Ce qui représente quelque 10 millions d'aller-retour pour les camions... On imagine le coût et les nuisances. Maintenant, cela s'est fait en France.
Et aménager le bas de la carrière? On y a aussi pensé mais il s'agit d'une zone inondable, à cause des eaux montantes et descendantes. A l'étude également.

F.D.
Le courrier de l'Escaut du 04/07/2008.