le logo« L’air à l’oeil » toujours vigilante


Tournai / L’association est à l’origine de l’installation d’une station télémétrique à Havinnes

« Mme Alleman, vous ne manquez pas d’air ! » C’est en ces termes que les membres de l’association « L’air à l’oeil » se sont adressés à la première échevine de Tournai. En effet, les riverains estiment que la Ville de Tournai s’est un peu trop approprié l’installation d’une station télémétrique du contrôle de l’air à Havinnes. « Depuis 2003, nous nous sommes mobilisés pour obtenir cette station, explique Marie-Paule Noulette, secrétaire de l’association. Les élus tournaisiens nous ont dénigrés, freinés et méprisés.»
. Les membres de l’ASBL rappellent ainsi qu’en 2004, lorsque la ville a accordé le permis à la CCB pour incinérer des déchets dangereux, aucune station n’était demandée.
« C’est le ministre Lutgen qui, en 2005, faisant suite aux recours, a introduit dans le permis, la cabine télémétrique. » Ce n’est finalement qu’en février 2008 qu’un terrain a été trouvé pour installer cette cabine. Un retard regretté par les riverains qui affirment que le ministre Lutgen a dû une nouvelle fois intervenir en décembre dernier pour faire accélérer les choses. Du côté de la Ville, on explique le retard par la difficulté de trouver un terrain idéal susceptible d’accueillir un mât de plusieurs mètres sans gêner le voisinage. L’ASBL garde toujours un oeil sur les activités de la CCB à travers le comité d’accompagnement.
Mais là aussi, elle déplore certaines latitudes prises avec le règlement. « La Ville dispose d’invités permanents dont la présence n’est pas explicitée », poursuit Marie-Paule Noulette.
Un des autres combats de l’association est la mise en place d’une veille sanitaire des habitants du bassin carrier. Une première phase des analyses s’est déroulée en 2005. Une deuxième phase était prévue. Alors que les réunions de préparation se déroulaient parfaitement depuis février 2007, plus aucune rencontre n’a été organisée depuis septembre dernier. Les riverains pointent du doigt le jeu de chaises musicales au ministère wallon de la Santé et espèrent avoir rapidement des nouvelles du nouveau ministre.

SANDRA DURIEUX
Le soir du 20/03/2008