le logoMouscron et Tournai à l'oeil


Deux nouvelles stations de mesure seront bientôt opérationnelles en Hainaut occidental.
Elles compléteront le dispositif wallon à Mouscron et à Tournai.

LA CELLULE interrégionale de l'environnement centralise les données collectées à travers tout le pays pour pouvoir établir ses prévisions et ses bulletins d'alertes relatifs à la qualité de l'air.
Des installations de mesure en continu permettent d'avoir une image en temps réel des concentrations d'ozone ou de polluants contenues dans 1'air que nous respirons. Jusqu''aujourd'hui. le Hainaut occidental était sous-représenté dans l'ensemble du dispositif mis en place.

Photo du Courrier de l'escaut
Le Hainaut occidental ne possédait pas de stations de mesure en continu des polluants contenue dans l'air. Le ministre Lulgen vient de décider d'en placer une à Mouscron, l'autre à Havinnes.
Notre région pourtant située aux confins de deux zones fortement industrialisées : la Flandre et la France.
Pour pallier les extrapolations faites à partir des stations de mesure de Mons et de Zwevegem, le ministre de l'Environnement, Benoît Lutgen, vient de décider d'augmenter le parc qui, en Région wallonne, ne comptait que neuf instruments de mesure en continu.
Il répond ainsi à un souhait de la cellule «Air» de la Direction générale des ressources naturelles et de l'environnement qui, depuis plusieurs années, programmait notamment, au budget des investissements, l'installation d'une station de mesure sur notre territoire.
« L'an dernier, nous a expliqué le ministre Lutgen, nous avions déjà débloqué un budget pour augmenter notre capacité d'analyse sur le pays de Charleroi. En ce début d'année, a été retenu pour compléter notre dispositif.
Une station de mesure en continu est ainsi prévue à Havinnes. La demande de permis a été déjà été introduite. L'unité technique aura la particularité d'être équipée, en plus, du matériel pour la détection des métaux lourds, et ce en raison de la proximité des cimenteries.
La seconde station,
continue le ministre de l'Environnement, trouvera assurément sa place au sein du zoning agro-alimentaire de Mouscron.»
Ces nouvelles installations devraient être rapidement opérationnelles. Elles représentent un investissement conséquent qui est évalué à quelque 700 000 euros. C'est à ce prix que l'on saura avec exactitude si la qualité de l'air que nous respirons a été améliorée. "C'est l'un des objectifs que le Gouverrrernent wallon s'était fixé à l'horizon 2010."

St.D 30/01/2007
Le Courrier de l'Escaut 30/01/07